DragonFury Legend



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Un reflet dans la neige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Seattle :: Zone Sud :: Parc Columbia
Miles Conrad

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Membre de: rien du tout
Surnom: Mimi, Captain Conrad
Policier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 17/10/2018
Age : 22
Localisation : :shrug:
MessageSujet: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptyMar 30 Oct - 9:25
Un reflet dans la neige Giphy

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

6h30. Je pratique mon footing matinal en compagnie de Loki, mon fidèle compagnon. Pendant mes jours de repos, j’aimais beaucoup faire ce genre d’activité, et c’était même essentiel pour garder la forme dans mon boulot. Je ne rechignais jamais à me lever tôt ou à me coucher tard, c’était un paramètre à prendre en compte lorsque l’on servait la justice. Quant à mon adorable chien, dès que je sortais, il était toujours avec moi, impossible de négocier. Cela était plutôt problématique dans certaines enseignes de magasin, cela dit, je comprenais parfaitement. Alors, j’avais mes repères, mes coins pour faire les courses avec Loki sans déranger les autres. Bref, nous étions inséparables et cette matinée ne faisait pas exception.

Aujourd’hui, il neigeait. Fait plutôt rare en cette période de l’année, puisqu’on était début automne, mais à Seattle, on pouvait s’attendre à tout. Le footing est un peu moins agréable par ce temps et l’air glacé enflamme mes poumons, mais cela reste tout de même supportable. De plus, j’ai du temps pour moi alors autant ne pas le gâcher pour quelques inconforts. De son côté, mon chien est heureux, je le vois parfois en train d’essayer d’avaler un ou deux flocons. Nous courrons vers le Parc Columbia, après avoir quitté les HLM.

Une fois à destination, je fais signe à Loki qu’il peut se défouler totalement. Il n’y a personne le matin de bonne heure, et encore moins lorsque les températures sont négatives ! Pour être honnête, j’avais du mal à me garder au chaud, même avec un bonnet, des gants et un bon manteau. Malgré tout, je ne regrettais pas mon choix matinal. Le parc était à nous, en quelque sorte. Personne aux alentours, mise à part le calme et le silence. Seuls les aboiements de mon ami perçaient la quiétude du lieu. Lui, il était bien heureux de courir partout sans se soucier d’autres chiens ou humains. Je le voyais en train de japper et de sauter dans la neige, un régal pour les yeux et le cœur.

Trente minutes plus tard, les flocons tombent toujours. Je lance une balle à mon compagnon canidé, il est infatigable. Mais ça me fait du bien de le voir ainsi, moi qui a toujours peur de le perdre dans un affrontement policier… Et je me réchauffe comme je peux, frottant mes mains entre elles. Toujours personne. Les habitants de Seattle étaient plus ou moins matinaux, mais à l’heure actuelle, ils devaient être bien au chaud chez eux, ce qui était une bonne nouvelle pour moi. Même les délinquants étaient réticents à faire leurs bêtises pendant une météo comme celle-ci. Un peu de repos pour la police, et c’était bienvenu.

Puis peu de temps après, j’avais peut-être parlé un peu trop vite. Je vois Loki qui se stoppe dans son jeu et ça m’interpelle. Cela veut dire qu’il a repéré quelqu’un et vu sa posture, je devrais peut-être m’en inquiéter. Je le rappelle d’un signe de main et en une seconde, mon berger allemand est à mes côtés, toujours tourné la potentielle intrusion. Je suis debout, là, dans la neige, tournant le dos à l’inconnu qui s’approche. Malgré la discrétion, je peux entendre les bruits de pas créés par le contact avec la matière glacée des cristaux. Bon. Un simple voyageur ? Un voyou ? Je me retourne doucement pour faire face à la personne qui s’approche. Loki n’est pas à l’aise, je le vois, et je le sens.

_________________
Un reflet dans la neige 4h0p

Couleur d'écriture: #97DFC6

Loki, mon compagnon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mitch Beckman

Feuille de personnage
Âge: 35 ans
Membre de: Sharp Fang
Surnom: Thor
Coureur Automobile
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 22/10/2018
Age : 18
Localisation : Sur la piste automobile
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptyMar 30 Oct - 16:11
Un reflet dans la neigeft. Miles Conrad

6h30. La journée commençait mal pour le pilote australien. La nuit avait été plus qu'agitée. Une escarmouche avec un de ses « compagnons » lycans, une pleine lune et un froid de canard l'avaient tenu éveillé et énervé pendant les heures les plus sombres. Pourtant, Mitch n'avait eu aucune envie de se battre avec le Beta Sharp Fang avant toute chose. Non, il devait simplement se rendre au repère caché dans le Port de Seattle pour la grosse réunion mensuelle. A priori, rien d'anormal. Le brun n'avait pas voulu faire de vagues, et comme d'habitude il comptait rester en retrait dans le débat. Après tout, il n'était qu'un Impur, un loup-garou prétendu inférieur aux yeux des autres. Son avis n'était quasiment jamais pris en compte, alors Mitch avait depuis longtemps arrêté de faire entendre son opinion. Pour ce que cela lui importait de toute façon… Mais justement, ce jour-ci c'est son silence qui avait posé problème.

Un des Betas les mieux placés, qui semblait avoir une dent contre le coureur automobile, avait mis en lumière (une fois que la permission de parler lui avait été accordée) le manque d'implication de Beckman au sein du groupe, comme le prouvaient ses absences régulières. Il avait donc théorisé que l'Impur se servait des Sharp Fang pour s'assurer une protection contre les autres espèces, vu que les meutes sont censées être très soudées et tout ça. Honnêtement, Mitch n'allait pas cacher que son agresseur verbal avait du bon dans ses déblatérations. Il était vrai que l'Australien se fichait pas mal des autres personnes de la communauté, uniquement parce que celles-ci le regardaient avec méfiance ou dédain en premier lieu. A partir de ce stade, pour Mitch, faire des efforts revenait encore à perdre son temps. Il préférait ne pas poser de problème et vivre de son côté tranquille. Mais ce genre de comportement ne plaisait pas trop à certains.

Ne supportant pas que son ego se fasse accuser, quand bien même une partie soit justifiée, le brun avait tout de suite haussé le ton. Malheureusement et heureusement, personne ne voulait vraiment prendre parti dans cette histoire assez puérile. A vrai dire, beaucoup se fichaient complètement de Mitch rien qu'à son statut, alors seuls les amis du Beta avaient soutenu son initiative. Mais son appel à la haine passa à la trappe et la foule ne le rejoint pas. Cette perte de temps saoula très vite les Alphas qui arrêtèrent la confrontation avant qu'elle ne dérape, menaçant les deux concernés d'être dégagés de la meute si ils continuaient leur connerie. Le Beta le prit mal et avec sa clique ils quittèrent la réunion, fulminant. Beckman, lui, resta, parce qu'il ne voulait pas donner raison à son ennemi. Au final, tout le monde oublia bien vite cette histoire, et Mitch fit comme si de rien ne s'était passé. La réunion se poursuivit sans autres problèmes, et peu à peu les lycans se dispersèrent.

L'Australien était en route pour rentrer à son hôtel quand il se fit abordé par la bande. Apparemment, ils voulaient en découdre avec le brun après que celui-ci les ait humiliés devant la meute. Mitch ne se voyait absolument pas coupable puisqu'il n'avait rien fait de spécial, alors il tenta d'ignorer les guignols. Bien sûr, l'un d'entre eux eu la formidable idée de se transformer en créature en tant qu'avertissement. La patience de Michael, qui était déjà bien éprouvée avec l'incident, lâcha totalement et lui aussi céda à sa condition animale, grâce à la pleine lune dans le ciel nocturne. Il essaya de forcer le passage parce que vraiment il n'en pouvait plus de ces abrutis, ce qui lui attira des insultes du style « sale lâche ! » ainsi qu'une méchante morsure dans une jambe. Mitch vit rouge et répliqua, combattant le premier transformé qui était sous forme lupine. Le Beta à l'origine de la dispute et un autre se joignirent au combat, arrivant facilement à prendre l'avantage.

Le pilote put s'en sortir grâce à l'arrivée d'une lampe-torche dans le champ de vision. On ne pouvait pas dire que les canidés étaient discrets, et évidemment ils avaient attiré l'attention de quelqu'un. Sentant le danger, le Beta ordonna le retrait et sa bande disparut dans la nuit, laissant Mitch se démerder tout seul et blessé. Au final, le loup humanoïde n'avait aucune idée de si il s'était fait repéré, et franchement il avait autre chose à penser qu'étriper l'humain qui venait de lui sauver la vie. Mais il fallait partir du port, et vite. Alors Mitch erra dans les alentours, incapable de se calmer à cause de l'odeur de son propre sang. Les blessures devaient se refermer, et il ne fallait pas se faire voir. Il trouva sa place dans un entrepôt dont la porte métallique fut facilement défoncée. Le lycan serait tranquille pendant le reste de la nuit. Pour l'aider à redescendre sur terre, l'Australien ne trouva rien de mieux à faire que de passer ses nerfs sur les trucs à l'intérieur.

Au bout d'un moment la fatigue fut trop grande, et Mitch ne pouvait plus garder sa forme, ce qui était une bonne nouvelle. L'humain sportif était de retour, fatigué, gelé et morose. Quand il sortit de sa cachette, il neigeait et le jour n'était pas loin malgré le ciel gris. Les morsures et griffures avaient laissé place à des courbatures, mais l'adrénaline était encore trop importante pour rentrer à l'hôtel et prendre un repos bien mérité. Son esprit était aussi affûté qu'une lame, réfléchissant à toutes les choses qui s'étaient déroulées en une nuit et qui allaient causer une tonne de problèmes. S'attaquer à un membre de sa meute, s'être probablement fait voir par un humain, les dommages collatéraux dans l'entrepôt… Yep, cela travaillait suffisamment le coureur automobile qui déambula dans la ville. Jusqu'à tomber sur le Parc Columbia.

7h. Finalement, un petit passage dans sa chambre pour récupérer des vêtements plus chauds n'aurait pas été de trop. Mitch n'était donc pas dans un bon jour. Et lorsqu'il constata qu'il n'était pas seul, cela empira. Enfin, voir un Berger Allemand jouer dans la neige avec celui qui devait être son propriétaire était une vision réchauffante qui lui tira un pauvre. Forcément, en tant que loup-garou Beckman connaissait des choses quant au comportement des canidés. En l'occurrence, celui-ci était très proche de l'humain. Et pendant plusieurs minutes, Mitch les regardaient de loin, toutes ses autres pensées volatilisées. Jusqu'à ce que le quadrupède remarqua sa présence et s'arrête net. Forcément, Mitch venait de sortir de sa transformation, l'odeur bestiale devait toujours être sur lui.

Et pourtant, l'Australien s'approcha de l'inconnu qui lui faisait dos. Il espérait que celui-ci accepte de lui donner une pièce pour aller se payer un café histoire de se réchauffer. Ses affaires restaient chez lui lorsqu'il devait se rendre au repère Sharp Fang, pour raison de sécurité. Engager la conversation de manière cordiale et amicale était nécessaire, parce que Mitch était certain qu'il devait ressembler plus ou moins à un SDF avec ses fringues simplets, sa tête complètement décoiffée et sa posture encore rigide. L'autre, qui finit par se retourner, semblait dans la même tranche d'âge que le sportif. Brun, à barbe, yeux bleus pâles, environ même taille. A première vue, il s'agissait d'un simple humain.

« Bonjour. C'est un sacré loulou que vous avez là. Vous devez avoir de l'expérience dans le domaine pour vous en occuper… Mitch Beckman, enchanté. »

Entrée en matière sans originalité. Mitch n'avait pas vraiment la tête à impressionner le jeune homme, alors il se contenta de tendre le bras pour lui serrer la main. Avec un peu de chance, il pourrait lui parler quelques minutes pour le mettre en confiance avant d'en arriver à son véritable objectif.


_________________
Un reflet dans la neige D4g5

// Mitch : #ECC525 // Fiche Prez // Demande RP //

Référence Loup-Garou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miles Conrad

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Membre de: rien du tout
Surnom: Mimi, Captain Conrad
Policier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 17/10/2018
Age : 22
Localisation : :shrug:
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptyMar 30 Oct - 17:13
Un reflet dans la neige Giphy

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️

En me retournant, je ne m’attendais pas vraiment à tomber sur un gaillard pareil. Cet homme est musclé et grand, une chance que j’ai moi aussi une taille intéressante. Il est plutôt intimidant à cause de sa posture, même si sa voix est calme. Non, vraiment, cet inconnu est une surprise. Et quelle surprise. Je n’aurais jamais imaginé tomber sur quelqu’un comme lui de si bon matin, et encore moins sous la neige. C’était irréel. Mais les paroles du brun me ramenèrent sur Terre. Il a une voix calme comme je l’ai dit, pour un homme de sa stature. Pourtant, je n’ai pas l’impression qu’il a l’air en forme actuellement. Peut-être parce que ce type ne porte pas de vêtements chauds ? Vu la neige qui tombe encore, c’est surprenant… Dérangeant aussi. J’étais plutôt curieux à propos de cet homme aux yeux perçants. Il n’avait pas l’air d’être un SDF, mais je ne pouvais pas dire non plus qu’il avait l’air d’avoir tout ce qu’il lui fallait. Une énigme pour être honnête. Bref, revenons-en aux paroles.

Ainsi, j’ai un certain Mitch Beckman en face de moi. Une chance pour lui, je ne le connaissais pas, ce qui voulait dire qu’il devait être clean aux yeux de la Justice. Tout du moins, il n’avait jamais eu affaire avec la brigade cynophile. Un bon point. Ensuite, sa façon de parler de Loki me fit sourire un peu. Effectivement, ce berger allemand avait fière allure et, entrainé pour l’embuscade et la traque, il était reconnaissable parmi les chiens classiques. Ma curiosité fut une nouvelle fois piquée au vif. Ce type s’y connaissait-il en canidé ? Pour qu’il m’aborde directement en parlant de mon compagnon, il y avait quelque chose. Bien entendu, la plupart du temps, les gens s’arrêtaient pour Loki, et non pour moi-même. Ils étaient tous en admiration devant mon partenaire à quatre pattes, ce qui me rendait très heureux. Mais dans ces cas précis, les personnes s’extasiaient à vue et babillaient des choses du genre « il est trop beau », « on peut le caresser ? », « waouh, quel chien ! »… En clair, des paroles d’humains un peu trop excité par la présence d’un animal sociable. Beckman, lui, avait eu une approche plus… Professionnelle ? Il avait reconnu le travail effectué sur Loki du premier coup d’œil, alors que celui-ci était simplement en train de jouer avant de se mettre sur ses gardes. Sans trop m’avancer, j’imagine que ce gars aime les chiens, ou qu’il travaille lui aussi avec eux. Ou... Mais je m’égare !

« Bonjour. C’est gentil à vous. Voici Loki, mon fidèle compagnon. Quant à moi, je m’appelle Miles. Miles Conrad, enchanté également. »

Puisqu’il me tendait la main, je lui serrais un instant. Il avait de la poigne celui-là. Après avoir repris une position plus neutre, j’observais du coin de l’œil mon berger. Il n’avait toujours pas envie de se détendre, un signe qui ne trompait pas. Petit à petit, j’assemblais les pièces du puzzle, en gardant une réserve. Mais cet homme, qu’est-ce qu’il fait dans le froid sans protection ? De plus, je vois quelques égratignures ci-et-là. Sa main était calleuse, autant à cause du froid qu’à cause d’un travail assez manuel. J’avais l’habitude de détailler mentalement mes rencontres. C’était très utile pour garder en mémoire quelqu’un ou pour obtenir des renseignements silencieux sans avoir à les demander. Mais bon tout de même… J’avais quelques questions à poser là.

« Hm, dites-moi… Je me permets de vous demander ce que vous faites dans un tel accoutrement par ce temps. Vous avez besoin de quelque chose ? »

C’est tout moi. Quand je le voyais, là, devant moi, j’avais envie de lui donner un coup de main. Ce Mitch Beckman ne tremblotait pas vraiment malgré la neige, mais de le voir ainsi ne me rendait pas très à l’aise. S’il avait besoin de renseignements ou autre, il n’avait qu’à demander. Après tout, même en repos, je ne pouvais pas le laisser dans le besoin.

_________________
Un reflet dans la neige 4h0p

Couleur d'écriture: #97DFC6

Loki, mon compagnon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mitch Beckman

Feuille de personnage
Âge: 35 ans
Membre de: Sharp Fang
Surnom: Thor
Coureur Automobile
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 22/10/2018
Age : 18
Localisation : Sur la piste automobile
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptyVen 14 Juin - 18:25
Un reflet dans la neigeft. Miles Conrad

Drôle d'endroit et de circonstances pour nouer une relation avec un inconnu. La neige tombait lentement, le vent poussait paresseusement les flocons qui pour certains virevoltaient et venaient mourir sur les seules sources de chaleur aux alentours, c'est-à-dire deux humains et une bête. Enfin. La vérité se trouvait dans un rapport inversé : un homme et deux bêtes. Ou un homme, un demi-homme et une bête…

Bref. Mitch était un lycan fraîchement transformé. Et en face de lui, un Berger Allemand sportif et ce qui semblait être un banal bipède sans pouvoir. En tout cas, l'odeur qu'il dégageait était tout à fait normale pour l'instant présent. Celle d'un jeune homme menant une vie saine, au vu de sa condition corporelle propre et travaillée.

D'ailleurs, peut-être que Mitch s'attarda un peu trop sur le torse de son interlocuteur alors que celui-ci avait répondu à son initiative de poignée de mains. Pas vraiment la chose à faire pour une première interaction avec un parfait inconnu. Mais Mitch était ainsi fait, il ne se gênait pas pour faire ce qui lui plaisait. Seulement…

Qu'est-ce qu'il venait de dire ? Loki, était-ce là son nom ? Ah non, il s'agissait de celui du chien. Lui, il s'appelait Miles… Connard. Bon. Mitch devait certainement avoir mal compris, tellement qu'il était absorbé dans son enquête sur ce sympathique Miles. En tant cas, l'impression transparaissait dans sa voix. Miles n'avait nullement l'air hostile, assez surprenant comme attitude alors qu'il vient de se faire accoster dans le parc par un inconnu.

Comme ça, toutes les personnes à Seattle n'étaient pas forcément réticentes au contact ? Les réactions négatives pouvaient se comprendre, mais Mitch trouvait cela dommage de fermer des portes sans même prendre le temps de regarder ce qu'il y avait derrière. En Australie, cette pratique avait apporté beaucoup d'amis au coureur automobile, ce n'était pas quelque chose d'étrange et redoutable. La mentalité ne semblait juste pas être la même sur le territoire américain.

Et pourtant, ce Miles plaisait déjà à Beckman. Un poil trop courtois, mais cela rappelait définitivement les comportements australiens. Un plus.

Bien vite, le début de la conversation commençait à chasser tous les problèmes qui lui étaient tombés dessus la nuit dernière. Il ne servait de toute façon à rien de ruminer là-dessus. Ce qui était fait est fait. Mitch n'aurait qu'à se débrouiller avec les conséquences au moment où celles-ci lui éclateront à la figure. Mais là, maintenant tout de suite, c'était l'occasion de passer à autre chose en accomplissant une des activités préférées du pilote : découvrir un monde.

Chaque individu croisé possédait une histoire et une expérience singulière, et Mitch avait plaisir à étendre ses connaissances des différents domaines, tout en s'intéressant autant à l'opinion propre à autrui. Malheureusement, le cadre actuel ne correspondait pas vraiment à ses attentes. Miles n'avait pas l'air de geler, mais quand même. Mitch quant à lui avait un peu froid. S'il ne frissonnait pas, c'était grâce à la part animale qui courait dans ses veines.

Mais surtout, Beckman avait conscience qu'il faisait tache dans cet environnement. Sa nouvelle connaissance le lui fit bien remarquer avec une petite question assez habile. Mitch aurait pu se méfier de cet homme qui cherchait apparemment des infos personnelles, surtout après la nuit de folie qu'il avait passé. Mais soyons sérieux deux minutes : il ne s'agissait que d'un simple humain semblant faire preuve de compassion. Eh oui, c'est possible, même encore aujourd'hui. De toute façon, le loup-garou s'en fichait pas mal de ce qu'il pouvait révéler. Pas la vérité, bien sûr, mais pourquoi devrait-il cacher sa situation, si cela lui permettait de grappiller une petite pièce le temps d'un café ?

Oh, mais un brin d'humour ne pouvait pas faire de mal, après tout.

« Ah, rien de vraiment spécial, mon ami. J'en ai bien peur. » Mitch afficha alors un sourire éclatant, peu regardant sur la proximité de ses paroles. Les gestes viendraient certainement un peu plus tard. Pour le moment, il voulait déjà faire son petit effet. Quitte à s'amuser un peu de l'attitude charmante mais trop sérieuse de l'inconnu.

« Ma femme vient de me larguer. Elle m'a foutu à la rue par ce temps de chien, sans vouloir offenser votre bel animal évidemment. Et le pire, c'est que cette sorcière ne m'a même pas laissé récupérer mes affaires ! Voilà pourquoi je ne suis pas très vêtu, ah ah ! »

L'éclat de rire était sorti un peu tout seul. Miles pouvait très bien l'interpréter comme un rire sardonique, comme si le sportif automobile se moquait de sa propre situation tellement elle semblait irréelle. Après tout, ce que Mitch racontait laissait entendre qu'il avait tout perdu en l'espace d'un instant… Alors qu'en réalité, le bougre était complètement amusé de voir le changement d'expression du policier.

Mais voilà, le brun ne voulait pas se faire passer pour ce qu'il n'était pas. C'était peut-être malhonnête d'avoir joué avec la crédulité d'un passant, mais cela l'aurait été encore plus si il avait décidé d'adopter ce mensonge comme manière de vivre. Mitch ne voulait certainement pas s'attirer une pitié injustifiée, alors il changea rapidement d'approche, profitant de la surprise de son interlocuteur pour venir lui claquer l'épaule de manière virile.

« Ah, ne vous en faites pas, c'était une blague ! Tout va bien pour moi, je vous l'assure. Pour dire la vérité, je n'ai même pas de compagne -ou de compagnon- à l'heure actuelle ! » C'était tout Mitch, de balancer du flirt quand il le pouvait, quitte à énerver ou choquer un peu. Il fallait dire que Miles avait un physique pas vraiment repoussant, si on omettait son bonnet hideux et ses gros gants…

Justement, Beckman avait bien envie de voir plus que ces vêtements rembourrés. « Mais peut-être que nous pourrions continuer cette discussion dans un endroit plus chaud ? Je connais un bon café à quelques rues d'ici. J'en profiterai pour vous raconter la vérité, cette fois-ci. Ça nous fera passer le temps…  Qu'est-ce que vous en dites ? »

Eh bien, si le pilote n'avait pas trop chamboulé l'autre homme par son humour particulier, il pouvait sérieusement considérer ses chances pour un rencard. Finalement, la journée ne serait pas aussi pourrie qu'elle ne s'annonçait !


_________________
Un reflet dans la neige D4g5

// Mitch : #ECC525 // Fiche Prez // Demande RP //

Référence Loup-Garou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miles Conrad

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Membre de: rien du tout
Surnom: Mimi, Captain Conrad
Policier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 17/10/2018
Age : 22
Localisation : :shrug:
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptyVen 14 Juin - 23:32
Un reflet dans la neige Giphy

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Après mes questions, l’homme me répondit naturellement. Mais je ne m’attendais pas une seule seconde à la réponse qu’il me donna ! Sa femme venait de le larguer, par un temps aussi ingrat et sans un manteau sur le dos ? Je m’étonnais d’une telle réponse et cela pouvait facilement se lire sur mon visage. D’ordinaire, je restais assez stoïque pendant mes rencontres, c’était mon métier qui m’apprenait à le faire. Cependant, là, c’était différent. J’étais en repos, donc moins sur la défensive, moins formel. De plus, la neige qui tombait son interruption suffisait pour me faire garder à l’esprit qu’on ne jetait pas quelqu’un dehors lorsque la météo était ainsi… Mais bon, ce fameux Mitch Beckman pouvait tout aussi bien se faire passer pour l’innocent, alors qu’il était en fait l’agresseur à la base. Il ne récoltait alors que la tempête qu’il avait semé… Toutefois, je ne pouvais pas savoir le fin mot de l’histoire sans creuser d’avantage, et honnêtement, ce n’était pas ce que j’avais envie de faire… Je réprimais un soupir, prêt à reprendre la parole pour enchaîner mais ma nouvelle connaissance me devança.

En un seul temps, la réponse tomba. C’était une blague. J’étais tombé dans le panneau comme un bleu. L’homme dans un accoutrement bizarre ne faisait que plaisanter avec moi… Bon, cet humour ne me fit pas plaisir, mais je me gardais bien de le lui dire. Du fait de mon métier de policier, j’avais tendance à prendre les paroles qui parlaient d’un problème entre un homme et une femme trop à cœur. En gros, les scènes de ménage. Non pas parce que les ragots m’intéressaient, mais comme je l’ai dit, avec une formation comme la mienne, on pensait tout de suite à des choses noires. Sa femme fictive aurait pu être en danger, car c’était souvent la personne féminine qui subissait… Mais cela aurait pu aussi bien vrai et alors Beckman était dans de beaux draps. Sauf que… Rien n’était vrai. Tant mieux dans un sens ! Je me sentais moins tendu. Cela dit, j’aurais préféré éviter ce genre de plaisanterie… Bien. Il fallait penser à autre chose. Ce n’était pas un mauvais gars celui-là, du moins, pas au premier abord. Et puis, c’est moi où il venait de flirter ?

D’ailleurs, il me proposa carrément de venir prendre un café, histoire de se réchauffer. Bien que je n’avais rien contre l’idée, c’était assez direct… Et je n’avais pas vraiment l’habitude. Enfin, si, d’un côté, j’avais l’habitude qu’on m’accoste pour m’inviter à boire un verre… Mais c’était dans le cas où c’était mon meilleur ami qui m’invitait, donc bon. De plus, après cet humour décalé… Oh et puis quoi ? Je pouvais bien aller me réchauffer un peu avec Beckman. Avec un peu de chance, nous deviendrons amis et ce sera une belle rencontre. Et puis il me faisait vraiment de la peine, comme ça, dehors. Je voyais la neige qui tombait sur ses bras, son cou… Bref. Il y avait juste un détail à régler… Loki.

Je me tournais en direction de mon chien d’amour. Grâce à son obéissance, il était resté assis et droit. Il attendait mes ordres ou au moins des réactions significatives de ma part. Je lui souris, c’était difficile de résister pour être honnête, je l’aimais tellement ! C’était mon gros bébé d’amour. Enfin voilà. Ce gros bébé d’amour ne pouvait pas entrer dans le café, les animaux y étant interdits. Avec une grimace, je regardais Mitch de nouveau.

« J’ai envie d’accepter, mais je dois refuser. Je ne peux pas laisser Loki dehors et il ne pourra pas m’accompagner dans le café. Aux alentours, il n’y en pas un qui accepte les animaux. »

Je connaissais bien les cafés. Avec les collègues, on y  allait souvent avant ou après une mission… Il y avait aussi Tayler, seul, ou avec sa bande. Donc vraiment, je connaissais les lieux. Dommage, Beckman semblait être un gars intéressant. Je pouvais au moins lui donner de quoi prendre un café pour lui… Je continuerais ensuite à jouer avec mon ami poilu et nous rentrerons à la maison.

« Oh mais, tenez, je sortis une pièce pour la lui donner, avec ça vous aurez de quoi vous réchauffer un peu. Même si c’est sans moi. »

Un sourire accompagna mon geste et mes paroles. J’avais au moins accompli une partie de mon devoir et cela me soulageait. J’espérais ensuite que cet homme rentrerait chez lui pour se mettre dans ses couvertures ou au moins à l’abri de la neige et de la morsure du vent !

_________________
Un reflet dans la neige 4h0p

Couleur d'écriture: #97DFC6

Loki, mon compagnon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mitch Beckman

Feuille de personnage
Âge: 35 ans
Membre de: Sharp Fang
Surnom: Thor
Coureur Automobile
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 22/10/2018
Age : 18
Localisation : Sur la piste automobile
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptySam 15 Juin - 0:40
Un reflet dans la neigeft. Miles Conrad

Bien sûr, tout ne pouvait pas se dérouler sans accroc, non !

Beckman était impatient d'écouter la réponse de son interlocuteur. Même si, il fallait le dire, l'issue semblait un peu courue d'avance : Miles n'avait aucune raison de refuser d'aller boire un verre avec un temps pareil… Il avait l'air d'un bon gars comme on en faisait plus trop en ces temps troublés. Et honnêtement, Mitch mourrait d'envie de le voir sans son épais manteau disgracieux. Si la bête en lui était calmée depuis plusieurs heures, vu que la transformation était toute récente, certains effets perduraient dans le temps. Dont la sensibilité olfactive.

Miles ne sentait pas mauvais, loin de là. Mais il y avait définitivement quelque chose chez lui qui dérangeait le loup-garou. Pour en avoir le coeur net, il aurait dû se rapprocher et humer plus en détail, au niveau du cou par exemple… Mais peut-être que leur relation n'était pas encore arrivée à ce stade. Fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus, si Mitch voulait vraiment avoir une chance d'accrocher le beau Miles.

Mais voilà, il y avait toujours un élément perturbateur dans une histoire romantique, c'était bien connu. Oui, Mitch considérait déjà cette rencontre comme placée sous le signe du destin, mais passons !

Miles semblait prêt à accepter l'audacieuse invitation lancée par le coureur automobile. C'était sans compter sur la présence de son compagnon à quatre pattes, Loki. Franchement, le sportif avait complètement zappé la présence du chien, mis à part pour servir de bon prétexte pour aborder l'inconnu il a quelques minutes de cela. La bête n'avait pas l'air ostensiblement hostile à la présence du loup-garou, mais une certaine tension résidait entre les deux canidés. Alors Mitch avait préféré l'ignorer en espérant que cela calme ses ardeurs.

Mais Loki et Miles partageaient un lien très fort, c'était évident. La bête à poil gardait son calme dans ces circonstances particulières, parce que le jeune homme l'avait bien dressée. Beckman en avait vu des clébards partir au quart de tour parce que dérangés par sa condition mi-homme, mi-loup. Mais pas Loki. Loki était intelligent et discipliné, ce qui témoignait d'une grande attention de la part de son maître.

Et dans un sens, c'était évident que ce cher Conrad penserait avant tout à son ami quadrupède plutôt qu'à un parfait inconnu. C'est vrai que Mitch n'avait pas envisagé la présence de l'animal comme un obstacle, lui qui n'avait jamais eu pour autre compagnie que des êtres humains. Il aurait pu réfléchir avant de balancer ce genre d'absurdité, mais honnêtement, ce n'était pas une faute gravissime…  Enfin, à cause de cela, Miles refusait d'accompagner le pilote professionnel. Mais ce n'est pas grave ! Mitch allait se dépatouiller de ce pétrin, comme il s'était sorti de celui de cette nuit. Le tout était de garder la tête sur les épaules et de ne pas se laisser décontenancer.

Oh bien sûr, apprendre que son nouvel ami déclinait l'invitation lui avait mis un petit coup au sourire. Beckman n'a jamais su garder un certain contrôle sur ses expressions faciales. Mais Miles restait poli et attentionné, alors il lui offrit une pièce de monnaie pour quand même se rendre au bar. Le loup-garou avait dévisagé l'objet rond au creux de la main pendant un court instant, surpris par la bonté du geste. Il finit par accepter ce cadeau, se mettant à faire tourner les méninges de son cerveau pour trouver une solution, et vite.

Normalement, la discussion aurait dû s'arrêter là. Mitch était censé se réchauffer dans un café, et Miles allait certainement continuer de promener son chien, et les deux ne se recroiseraient peut-être plus jamais. Mais le grand brun ne voulait pas que cela arrive. Vraiment, cette nouvelle connaissance avait beaucoup de potentiel que le sportif espérait exploiter, dans un peu tous les sens du terme. Alors il réfléchissait, en faisant rebondir la pièce dans sa main. Et la situation d'adieu dura plus longtemps que nécessaire, ce qui devenait gênant.

Soudainement, le demi-homme eut une idée et son visage s'éclaira. Là encore, c'était une alternative directe quant au bar, mais Conrad n'aurait plus d'excuse pour refuser. Fort heureusement.

Mitch détourna son attention sur l'autre homme, avant de serrer son poing, affublé d'un air malicieux.

« Au diable le café ! Que diriez-vous que l'on poursuive cette rencontre chez l'un de nous deux ? On a qu'à décider avec la pièce que vous m'avez donnée. J'espère que vous êtes joueur, Miles ! »

Le brun se saisit donc de l'objet rond pour le poser sur son index. Deux secondes passèrent avant que le sportif ne propulse la monnaie en l'air, profitant du laps de temps pour fixer ses yeux dans ceux de Miles et étirer son sourire.

« Je prends pile, vous n'avez qu'à prendre face. »

Hop, Mitch récupéra la pièce avant de la plaquer sur son bras, qu'il tendit ensuite vers l'autre homme. Comme ça, Miles allait avoir l'honneur de découvrir en premier le résultat du lancer.


_________________
Un reflet dans la neige D4g5

// Mitch : #ECC525 // Fiche Prez // Demande RP //

Référence Loup-Garou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miles Conrad

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Membre de: rien du tout
Surnom: Mimi, Captain Conrad
Policier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 17/10/2018
Age : 22
Localisation : :shrug:
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige EmptySam 15 Juin - 12:28
Un reflet dans la neige Giphy

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Je pouvais bien voir que mon refus ne faisait pas plaisir à mon interlocuteur. Cela dit, je n’avais pas vraiment le choix… Certaines personnes laissaient leur chien à l’entrée des magasins ou des cafés, dans un but égoïste. L’animal, attaché, était ensuite livré à lui-même. Avec un peu de chance, les passants laissaient le canidé tranquille et ils n’allaient pas le caresser ou autre. Mais parfois, cela ne se passait pas aussi bien. Le chien pouvait se sentir agressé par des inconnus et mordre. On procédait ensuite à l’euthanasie de la pauvre bête car il était jugé dangereux… Enfin, c’était un cas extrême mais il arrivait encore trop souvent à mon goût. Et puis si le chien était assez gentil pour ne pas causer de problème, ils y avaient bien des gens pour le voler ! De toute façon, Loki était mon plus fidèle ami, alors je ne pouvais pas me résoudre à le laisser, surtout par un froid mordant.

Je voulais encore m’excuser auprès de Beckman. Sa proposition était très gentille, surtout de la part d’un inconnu. Bizarre aussi. Je ne savais pas trop ce qu’il avait derrière la tête celui-là, mais j’avais un bon feeling avec lui. Contrairement à Loki qui restait toujours tendu, malgré son calme apparent. C’était intriguant, en quelques sortes. Ainsi, dans d’autres circonstances, je l’aurais accompagné, mais pas là… Et puis tout à coup, une idée sembla traverser l’esprit de l’homme qui me faisait face. Je l’observais, curieux, puis il proposa d’oublier le café pour se rendre chez l’un ou chez l’autre. Le tout de manière tout à fait nonchalante et sincère. Ma bouche s’ouvrit une fois sans que je puisse dire quoi que ce soit, puis je la refermais. L’idée était plutôt surprenante ! Inviter un inconnu chez soi, ce n’était pas vraiment dans mes habitudes… Mitch était sympathique et j’appréciais notre rencontre, mais quand même.

Cela dit, lorsqu’il proposa de jouer le lieu au sort, quelque chose de typiquement humain s’éveilla en moi. Le jeu, le hasard. C’était des choses qu’on aimait faire naturellement. Cette sensation de pouvoir gagner gros ou tout perdre… C’était grisant. Bon là, c’était juste une invitation, ce n’était pas non plus comme si l’un de nous allait remporter le pactole. Mais c’était amusant et attirant. Il m’avait bien eu pour le coup ! Avec un sourire et un hochement de tête, je lui signifiais que j’étais prêt à jouer. Mon instinct de policier me déconseillait tout cela, mais ma part de simple citoyen était plus forte.

Beckman lança donc la pièce en l’air et elle retomba sur son bras. Mon cœur battait un peu plus vite que la normale, tandis que Loki bailla sans retenue. J’adressais un coup d’œil rapide à mon chien, avant de reporter mon attention sur la fameuse pièce. Alors, le hasard ?

« Oh… C’est face. »

Mon regard passa de la pièce à Mitch. J’avais pris le risque de cette éventualité, mais maintenant, je le regrettais un peu. Mon appartement n’avait vraiment rien d’exceptionnel, donc bon… Mais c’était le jeu et il n’était pas question que je me défile devant un homme comme lui !

« Nous allons donc chez moi. Ce n’est pas loin d’ici, mais nous avons un peu de marche à faire. Vous êtes sûr que ça ira sans manteau ? »

Oui bon, je radotais encore la même chose mais sérieux ! Beckman était en statique depuis tout à l’heure, peu couvert et il ne semblait pas ressentir le froid plus que ça. Cela piqua ma curiosité, car, avouons-le, ce n’était pas très normal… Mais bon.

« Si ça va, nous pouvons y aller. J’aimerais bien rentrer Loki au plus vite, car le vent est bien froid maintenant ! »

C’était vrai. Les températures avaient chuté encore un petit peu. D’un ou deux degrés tout au plus. Cela dit, c’était suffisant pour nous faire hâter le pas. Je me tournais ensuite vers mon chien pour le gratifier de caresses sur la tête, puis sur le corps, dans le but de le réchauffer un peu. Je n’attendais plus que Mitch.

_________________
Un reflet dans la neige 4h0p

Couleur d'écriture: #97DFC6

Loki, mon compagnon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un reflet dans la neige Un reflet dans la neige Empty
Revenir en haut Aller en bas
Un reflet dans la neige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Deux bonshommes de neige plus tard...
» Etalon au coeur d'or? Ah bon... Que fera-t-il face à l'Ombre grise?
» le poid de legolas
» Vient t'amuser dans la neige ! [Libre]
» Attention Palmier dans la neige ! [PV Olivia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DragonFury Legend :: Seattle :: Zone Sud :: Parc Columbia-
Sauter vers: